2 frères vous guident à travers leur boutique

Les frères Yvan et Sven Roelandts dirigent ensemble le magasin Flor Artes, à Anvers. Ils ont déménagé récemment pour emménager dans l’immeuble attenant, un bâtiment Art déco appartenant au créateur de mode Chris Janssens, un endroit spacieux et magnifique. Et ils ont fait mouche ! On dirait qu’il a été construit pour eux. Mieux encore : on a l’impression qu’ils ont toujours été là.

Carrière

Ce magasin de fleurs ne passe pas inaperçu. « Flor Artes a été fondé en 1984 par nos prédécesseurs », explique Yvan Roelandts. « En 1992, j’ai rejoint l’équipe et mon frère, cinq ans plus tard. Les associés initiaux ont quitté l’entreprise au fil du temps de sorte qu’aujourd’hui, nous ne sommes plus que deux : mon frère et moi. »

Yvan a étudié à l’école horticole de Malines. Pendant les vacances et les week-ends, il travaillait comme étudiant à la jardinerie Van Uytsel de Kontich. « Grâce à mon patron de l’époque, je suis parti étudier à Vught où j’ai suivi la formation de maître-fleuriste. C’est là que j’ai rencontré l’un des associés et que je me suis retrouvé ici ».

Son frère cadet, Sven, a un diplôme d’assistant social. Dès l’âge de 16 ans, il a également travaillé comme étudiant à la jardinerie Van Uytsel. « C’est comme ça que j’ai été immergé dans les fleurs et les plantes. Lorsque j’ai décroché mon diplôme d’assistant social, je me suis rendu compte que je ne souhaitais pas travailler dans ce secteur et je me suis orienté vers l’école hôtelière. J’étais encore en formation hôtelière lorsque l’un des associés de Flor Artes a démissionné et que j’ai été progressivement impliqué dans l’entreprise », ajoute Sven.

Fleur Magazine Flor Artes magasin de fleurs Anvers Roelandts art floral boutique
Sven & Yvan Roelandts © Joris Luyten

Boutique

Lorsque l’immeuble, qui appartenait au couturier Chris Janssens, s’est libéré, Yvan et Sven n’ont pas hésité un instant. Le magasin Flor Artes est connu, entre autres, pour ses beaux étalages. Derrière les trois vitrines — une petite et deux grandes — se trouvent d’immenses pots dorés garnis de graminées et de fleurs. Dénomination oblige, les étalages font l’objet de beaucoup d’attention chaque mois.

Quel dommage qu’il ne soit pas possible de photographier ces installations dignes d’Instagram ! En tout cas, elles vous donnent certainement l’envie d’en savoir plus. Le long couloir spacieux est joliment éclairé et permet d’accueillir des tables garnies de pots et de plantes, ainsi que des plantes de grande taille, voire même des arbustes. Il y en a pour tous les budgets.


Hauts plafonds

Avec ses hauts plafonds, ses élégantes moulures et sa cheminée en marbre avec miroir, l’intérieur de la boutique en impose. Les hauts plafonds créent une impression d’espace. Ici, les frères ont davantage la possibilité qu’à leur ancien emplacement d’exposer des vases, des pots et de grands bouquets variés.

Dans la pièce arrière, qui donne sur le jardin intérieur, les bouquets sont faits à la carte. Derrière une fausse cloison, une niche laisse apparaître un coquillage. Celui-ci a été restauré et peint en doré. Devant la niche, un vase gigantesque abrite un bouquet tout aussi gigantesque composé de fleurs artificielles et d’épis décoratifs. Plusieurs fleurs ont dû être allongées pour obtenir ce résultat.


Couleur verte

Les murs peints en vert foncé, presque noirs, sont frappants. Le vert se retrouve à l’intérieur du manteau de cheminée en marbre, mais là, la couleur a été principalement inspirée d’un grand cactus vert. La couleur verte a été choisie parce qu’il est apparu, après l’application d’un nuancier et de longues heures de réflexion, qu’elle permettait aux fleurs de s’exprimer au mieux.

Les plafonds, à l’exception des moulures, sont peints en noir. Des armoires intégrées faisant toute la hauteur de la pièce, une nouvelle porte d’entrée et des étagères montant jusqu’au plafond, y compris une escabelle, rendent le magasin encore plus fonctionnel. Le sous-sol est très pratique et comprend un grand nombre d’espaces de rangement, ainsi qu’une cantine pour le personnel. Les plantes sont livrées immédiatement à l’arrière. Une salle logistique, où toutes les commandes sont préparées pour le service des enlèvements, et un espace de bureau ont également été aménagés.

À nouveau, pour Yvan et Sven, l’espace était une exigence à laquelle ils ne voulaient pas déroger lors du choix de leur nouvel emplacement. Le rayonnement qu’ils obtiennent est une véritable valeur ajoutée et une source d’expérience supplémentaire pour la clientèle.


Fleurs coupées

On vient chez Flor Artes pour acheter un bouquet coloré. Ce sont ces bouquets qui ont fait leur réputation. La gamme de fleurs coupées exposées — le cœur de leur métier — s’étend sur un pan de mur. Quel somptueux tableau formé par des fleurs de toutes variétés, toutes formes et toutes couleurs ! Roses à gros boutons, chrysanthèmes spéciaux, branches de clématite, herbe de la pampa colorée, etc., le choix est vaste et varié.

« C’est un avantage pour les clients de pouvoir faire leur choix dans un large éventail. Il faut avoir une grande diversité de fleurs pour faire un beau bouquet coloré. Si le choix est limité, cela ne marche pas », souligne Sven.


Deux frères

J’invite les deux frères à me parler de leur collaboration. Silence complet !

Au bout d’un moment, Sven rompt le silence et s’exprime.

 

Fleur Magazine_cahier d' inspiration pour fleuristes_edition 1 2018... L'ACCÈS À LA TOTALITÉ DE L'ARTICLE EST PROTÉGÉ. Pour lire la suite:
 J'ai un abonnement à Fleur Magazine et un compte à mon actif.Identfiez-vous
• Je suis abonné à Fleur Magazine, mais je n'ai pas de compte sur le site.Créer un compte
• J'ai un abonnement et je n'arrive pas à me connecter. Aidez-moi
Je m'abonne et reçois accès au site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :