Une belle présentation incite à acheter

Si vous pénétrez dans le centre de Willebroek par Temse, vous êtes directement accueilli par ’t Groene Hart, la nouvelle boutique de fleurs de Lieve Ramaekers. Juste en face du magasin, il y a un parking à côté du château d’eau, une situation idéale donc pour une boutique de fleurs.

D’activité complémentaire à activité principale

Advertising
 

Lieve Ramaekers est une fleuriste passionnée par son métier depuis plus de 15 ans. Elle a suivi une formation chez Syntra à Sint-Niklaas. En plus de son travail à 4/5 chez Pfizer où elle s’est occupée pendant 18 ans de l’emballage et le magasin, elle travaillait chez elle sur demande des clients et elle travaillait dans les boutiques de fleurs Madilux à Mortsel et De Borght à Malines.

Cela faisait déjà un petit temps que Lieve cherchait un immeuble adapté dans les environs de Willebroek, mais lorsque fin de l’année dernière la propriétaire d’une des deux boutiques de fleurs en vue de Willebroek a pris sa pension, elle a rapidement décidé de monter sa propre affaire dans cette commune et elle a enfin pu réaliser son rêve ultime de devenir son propre patron.

Advertising
 

L’immeuble de la rue Captain Tripp était à louer. Auparavant, le magasin était un bureau d’intérim, donc hormis un sol et un plafond, il n’y avait pas grand-chose en matière d’aménagement. Lieve a demandé à un collègue à Volendam où il fait faire son aménagement. Lorsqu’elle a appris que ces personnes avaient pris les choses en mains elles-mêmes, son mari et son beau-père ont décidé de se mettre au travail. Des placards blancs et des tables mobiles blanches permettent à Lieve de donner régulièrement un autre aspect au magasin.

Un style propre et un rayonnement enthousiaste

Advertising
 

Le magasin a connu un démarrage tonitruant. Les habitants de Willebroek goutait à l’enthousiasme de Lieve et appréciaient de découvrir un autre style et de nouveaux produits. Lieve souhaite offrir quelque chose de totalement différent que les autres.

t’ Groene Hart est pour l’instant ouvert six jours sur sept et est fermé le dimanche. Et chaque jour à 6h30, Lieve est déjà debout. Il faut beaucoup travailler, mais Lieve trouve cela fantastique. Elle arbore chaque matin un sourire éclatant et est prête à affronter la journée. Elle s’investit dans ce travail corps et âme (verte).

Un assortiment de base complété par des particularités

Quatre fois par semaine, parfois deux fois par jour, Lieve se rend chez les grossistes Agora Kontich et Maxiflower. Elles trouve très important de disposer toujours de fleurs fraîches en nombre.

Elle achète la plupart des plantes chez un transporteur de fleurs qu’elle connait déjà depuis plus longtemps et qui fournit de la très bonne qualité.

Il y a une bonne collaboration et un bon contact avec les fournisseurs comme D&M Depot, Belgoflor, Jori, Eurograss… Lieve est très reconnaissante de D&M Depot, car depuis le début, elle a reçu beaucoup de soutien dans le choix de son assortiment. Toujours bon de savoir qu’on peut compter sur du soutien positif lorsqu’on se lance!

Entre-temps, elle a aussi visité le salon Maison & Objet à Paris et elle a acheté quelques articles exclusifs chez Domani et Henri Dean. Elle teste comme la clientèle réagit.

De chouettes articles pour compléter la gamme des fleurs sont aussi les bâtons odorants et les vases odorants de Millefiori. Cela convient parfaitement à la tendance actuelle en matière d’expérience olfactive.

Lieve s’est également rendue au salon bruxellois All4Home. Elle trouve important de visiter les salons pour être dans le coup et suivre les tendances et continuer à alimenter la créativité.

Une bonne présentation fait vendre

Lieve est convaincue que la présentation et la manière de présenter jouent un rôle important lors de la vente. Tous les quinze jours, ’t Groene Hart est complètement vidé et tout est déplacé… Il y a certains endroits dans le magasin qui attirent plus l’attention que d’autres. Il est important de placer ici des offres commerciales. Des articles tape-à-l’œil sont aussi importants. Même si les grands pots ne se vendent pas directement, ils apportent un certain rayonnement au magasin.

Tant des montages que des bouquets

Lieve vend tant des montages que des bouquets. Il y a toujours des montages prêts dans le magasin. En ce qui concerne les bouquets, elle a décidé que des bouquets qui sont déjà prêts à l’avance se vendent moins bien. Les clients aiment choisir eux-mêmes et décider eux-mêmes ou au moins avoir le sentiment qu’un bouquet a été spécialement fait pour eux et ils aiment aussi recevoir les conseils de la spécialiste.

Il est aussi très important que les clients apprennent à connaître les nouvelles fleurs qui sont actuellement sur le marché. Régulièrement, Lieve donne à ses clients une fleur pour essayer à la maison. Cela fonctionne toujours!

Le bouche à oreille est la meilleure publicité

À part des flyers pour l’ouverture, ’t Groene Hart a encore fait peu de publicité. La publicité la plus importante est le bouche à oreille. Les clients qui racontent à quel point ils ont profité de leur bouquet ou un client qui quitte le magasin avec un gigantesque bouquet de roses Ecuador… Depuis peu, il y a aussi une collaboration avec l’entrepreneur de pompes funèbres local. Les gens satisfaits reviendront.

Pour pouvoir commencer à livrer les entreprises, Lieve voulait absolument le label Fleurop. Elle l’obtiendra très bientôt et alors elle pourra faire partie d’un réseau qui peut fournir des fleurs dans le monde entier.

Aborder la facturation et l’administration de façon professionnelle

Pour la facturation, ’t Groene Hart fait appel à un programme simple. Lieve trouve important de le faire de façon professionnelle. Pour la comptabilité, elle peut compter sur son époux qui se charge de la partie administrative du magasin. Pour le reste, Lieve s’occupe seule de la boutique. Depuis peu, elle est aidée tous les quinze jours par une nièce qui suit une formation dans la mode et la vente et travaille pour elle via un contrat intérim. Lieve trouve cela un défi de la former dans le magasin.

La formation et l’expérience sont indispensables

Quand on lui demande où elle a appris le plus pendant sa formation ou dans les boutiques de fleurs où elle a travaillé, Lieve répond qu’une formation est indispensable. Il faut une base, apprendre des techniques… mais l’entraînement dans les magasins est aussi très important. Vous découvrez ainsi ce que signifie la vie quotidienne d’une fleuriste et vous apprenez à maîtriser l’art de faire des bouquets. Car pour faire des bouquets, vaut le principe «c’est en forgeant qu’on devient forgeron». Et naturellement, il faut aussi avoir du talent. Lieve a même reçu le virus artistique de sa famille.

Travailler dans le futur

Maintenant que son premier rêve est devenu réalité, Lieve s’est déjà fixé un nouvel objectif. Elle veut amener son magasin à un niveau supérieur, faire de ’t Groene Hart un concept dans les environs de Willebroek. «Ce serait chouette d’être dans un immeuble plus grand dans cinq ans et de continuer à développer le magasin avec quelqu’un qui partage la même passion… un nouveau rêve, mais uniquement s’il est bien étayé.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *