Somptueuses natures mortes florales plus vraies que nature

La reine des fleurs pour la rédaction de FLEUR, c’est la créativité. Photo ou peinture? À vrai dire, nous avons dû y regarder à deux fois lorsque nous avons découvert les natures mortes florales de Roman et Henriëtte Reisinger. De véritables joyaux ! Découvrez-les à votre tour et savourez la beauté de cet art floral ! 

Roman Reisinger (né à Amsterdam le 14 décembre 1970) a commencé sa carrière de peintre dans la France rurale en 2003. Il a séjourné dans la magnifique région du Lot-et-Garonne dans le sud de l’hexagone où il a pu développer en toute tranquillité les différentes facettes de son talent de peintre. Ce talent, il l’a hérité en partie de son père Hans Reisinger. Ce dernier lui a enseigné la technique des Maîtres flamands dans laquelle la lumière joue un rôle si important. Après quelques années, il est rentré aux Pays-Bas. Avec son épouse et partenaire créative chargée des concepts et des compositions, Henriëtte Reisinger (née à Utrecht le 2 décembre 1970), il a ouvert une galerie d’art à côté de son atelier dans le centre de Gorssel.  

Henriëtte et Roman Reisinger

Roman a passé d’innombrables heures devant son chevalet. Pour arriver à un certain volume de «production», il peint chaque jour, des journées entières, ce qui exige bien évidemment une application, une concentration et une énergie énormes. Le couple s’est spécialisé dans les natures mortes florales. Chaque fleur a en effet un caractère particulier intéressant. La couleur, la forme, la taille et la structure sont autant d’éléments pris en compte dans la composition. C’est une recherche d’équilibre et d’harmonie, mais aussi d’une certaine tension pour donner à chaque composition un attrait particulier et peut-être même un côté intemporel. 

Peintures représentant des fleurs dans des vases de la fabrique Royal Delft  

En 2016 est née l’idée d’un projet personnel consistant à réaliser des peintures représentant cinq vases de la fabrique «Royal Delft». Chacune de ces peintures a un fond classique sombre à l’arrière-plan. La première peinture de la série a vu le jour en 2017. Elle représente le vase de tulipes et les fleurs y semblent si réelles qu’on a littéralement l’impression qu’elles sortent du tableau. Cette magnifique composition fait chavirer le cœur de tous les amoureux des fleurs, de faïence et d’histoire. Chaque année, un nouveau tableau a complété cette série. L’un d’eux représente un assortiment d’orchidées, un autre des branches de magnolias et un autre encore des jacinthes et des tulipes dans les tons parme. La cinquième peinture de la série sera réalisée ce printemps. Ce dernier chapitre très attendu sera le point d’orgue de la série.  

Advertising
 

Peintures représentant des fleurs de talus

À côté du projet Royal Delft, les artistes ont aussi un projet sur le thème des fleurs de talus. Le projet se compose d’une série de 12 petites peintures légères représentant les plus jolies fleurs de talus de chaque mois de l’année. Le but est de montrer la diversité et l’intérêt de la végétation sauvage. Certaines plantes sont qualifiées de mauvaises herbes par facilité alors qu’elles produisent des fleurs tout à fait charmantes quand on prend le temps de les admirer.  

Huit peintures sont déjà terminées, correspondant aux mois d’avril à novembre. Les autres mois sont composés et photographiés, mais doivent encore être peints. Les bouquets sont tous disposés dans le même petit vase vert, mais ils sont tous chaque fois très différents. Ce minuscule vase de seulement 5 cm contient parfois 14 sortes de fleurs, ce qui n’est pas une sinécure!  

Advertising
 

Roman et Henriëtte travaillent régulièrement sur commande. Dans leur galerie, on trouve des œuvres personnelles et des reproductions.  

Pour plus d’informations: 

www.romanreisinger.nl / 0031 6 13039402 et sur tous les réseaux sociaux. Vous pouvez aussi vous inscrire à leur newsletter. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *