Ortos à Liège | Traduire des émotions avec des fleurs !

Ortos, le magasin de fleurs de Bernard Moës se situe dans le centre de Liège, sur l’une des principales artères, le boulevard Avroy. Bernard a étudié la psychologie, mais il a finalement cédé à sa propre passion : les fleurs.

Grâce aux nombreuses possibilités de parking, je me stationne à proximité. Quelle aubaine ! Assurément, un gros atout pour les clients d’Ortos. Cela fait 30 ans cette année que Bernard Moës a lancé sa propre boutique à Liège (1987). Ses parents voulaient qu’il suive un parcours universitaire, mais à la fin de ses études, Bernard savait pertinemment bien qu’il n’allait pas exercer la profession de psychologue. Travailler avec des fleurs, c’est cela qu’il voulait. « J’aime les fleurs depuis que je suis tout petit. Je cueillais des fleurs et je faisais de petits bouquets. À 22 ans, après avoir travaillé six mois chez un fleuriste à Liège, j’ai décidé de lancer ma propre affaire, sans avoir la moindre formation ! »

Advertising
 

 

Aventure

Advertising
 

Son premier magasin était un petit commerce sis sur la place Saint-Jacques à Liège. Très passionné, il a fait les créations les plus folles. Il s’est lancé à fond dans l’aventure et le succès a tout de suite été au rendez-vous. On l’a remarqué et le bouche-à-oreille

a fait le reste. Il s’est alors lancé de plus en plus dans la maîtrise des techniques. Trois ans plus tard, le petit magasin était devenu trop petit, et Bernard a déménagé vers un immeuble plus grand sur le boulevard Avroy. Le magasin s’est développé et continue de se développer à la vitesse de l’éclair. En 2014, Bernard a ouvert un deuxième magasin dans le cœur historique de Liège, plus précisément à la rue Saint-Paul : une petite boutique conviviale telle qu’on peut les trouver à Paris ou à Maastricht. Ici, Bernard est surtout confronté à une clientèle de passage. L’ambiance est tout à fait différente. La boutique est remplie de fleurs, de plantes et d’articles de décoration.

Advertising
 

 

Cœur battant

Le cœur battant d’Ortos, à savoir l’endroit où toutes les commandes arrivent et sont traitées, c’est le magasin du boulevard Avroy, un immeuble de 160 m² qui abrite à l’arrière et dans la cave un grand atelier. Le magasin est aménagé en toute sobriété avec des murs peints en brun foncé et des étagères toutes simples. L’attention est donc systématiquement attirée sur les fleurs qui déploient tous leurs charmes, couleur par couleur. La belle collection d’articles en cristal d’Ana Torfs s’intègre parfaitement dans ce magasin sobre et contemporain.

La force d’Ortos, c’est le grand choix de fleurs fraîches de grande qualité. « Nous achetons pas moins de 50 variétés de fleurs, quatre à cinq fois par semaine. Notre chance, c’est que le grossiste se trouve ici tout près. La qualité prime. Un bon fleuriste doit pouvoir jeter. Les clients peuvent vous choisir pour votre originalité ou votre créativité, mais si la qualité ne suit pas, ils vont voir ailleurs ».

 

Concept

« J’estime, en tant que fleuriste, que la première place revient aux fleurs. Le magasin n’est pas un mélange de fleurs et d’articles de décoration. Je ne fais aucune composition avec des matériaux non naturels. J’aime les fleurs pures. Ma fleur préférée ? Je n’en ai pas vraiment, mais pour moi, une fleur doit vivre et bouger, comme la rose ou la tulipe. La fleur doit avoir l’air naturelle et générer une émotion. Je n’apprécie pas trop les fleurs statiques comme les gerberas ».

Qu’est-ce qui vous inspire ? « Les fleurs sont déjà une source d’inspiration en soi, mais je suis aussi inspiré par la musique classique. Quand je réalise des compositions, je mets toujours un fond de musique classique. Cela me met dans un état de repos total et d’apaisement. J’aime aussi me promener dans la nature. Je vis beaucoup à l’extérieur. J’ai un jardin plein de roses et c’est mon grand bonheur. Mais quand je me promène, je me limite à couper deux fleurs. Réaliser une composition élégante avec seulement deux fleurs et une feuille, pour moi, c’est quelque chose de génial. Chez moi, j’ai toute une collection de petits vases dans lesquels je présente mes mini-compositions. Ils sont répartis partout dans la maison. Lorsque vous êtes entouré par les fleurs toute la journée, c’est un luxe de travailler avec deux fleurs seulement. La simplicité est pour moi un concept intéressant. Je reviens du Japon et les Japonais sont maîtres en simplicité. »

 

Cadeau

D’où vient le nom « Ortos » ? En grec ancien, « Ortos » signifie « jardin ». Je voulais un nom court, composé de maximum deux syllabes. C’est plus facile à dire au téléphone. Je ne voulais par ailleurs pas assimiler mon nom et je ne voulais pas quelque chose de classique ».

Pourquoi avez-vous opté pour cette profession ? « Ce qui me passionne le plus, c’est de pouvoir traduire la demande du client en une composition florale. Je suis à l’écoute de leurs histoires et de leurs émotions. L’aspect technique est très important bien sûr, mais le relationnel l’est tout autant. Après 30 années de métier, je comprends que le client a besoin d’une oreille attentive. J’essaie de traduire ses émotions en composition florale. Après tout ce temps passé dans les fleurs, je suis toujours heureux de me rendre au travail. C’est mon grand bonheur. J’ai trouvé ma passion. C’est un des plus grands cadeaux qui m’aient été faits dans la vie ».

>> ortos.be

                   

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *