Modèle de fleuriste moderne | La vingtenaire Rani vous emmène chez elle !

Le magasin de fleurs de Rani Galle — Rani Flowers and Soul — se situe au pied de l’église de Meulebeke, dans la province de Flandre-Occidentale. Avec ses 23 printemps, Rani est l’une des plus jeunes fleuristes auxquels la rédaction de Fleur ait jamais rendu visite. À l’image de sa personnalité, la boutique de Rani est simple et naturelle et peut servir de modèle à tous ceux et celles qui veulent rajeunir leur entreprise.

De notre reporter Ingrid Allaerts

À l’arrivée, Meulebeke se révèle être, contre toute attente, un village plutôt animé. Il bourdonne d’activités. Le bâtiment de coin, avec sa façade peinte en noir et ses grandes fenêtres des deux côtés, attire immédiatement l’attention. Un bon emplacement avec beaucoup de passage et un parking pratique juste en face du magasin ! Nous nous sommes rendus chez Rani juste avant le confinement. Entre-temps, elle a aménagé son magasin de fleurs de manière à le conformer aux mesures de protection contre le coronavirus.

Son enthousiasme est contagieux. « C’était un concours de circonstances. Ce bien était à vendre depuis un an et demi. Quand je travaillais à Bissegem, puis à Oeselgem, je passais sans cesse devant et je rêvais en secret d’ouvrir mon propre magasin de fleurs ici. Il y a quatre ans, j’ai réussi à réaliser mon rêve ».

Aujourd’hui, Rani Flowers and Soul fait figure de modèle de magasin de fleurs contemporain. Fleur Magazine se l’explique par cinq facteurs de réussite.

1. Mélange de bouquets modernes et de bouquets classiques

Personne n’est surpris par le choix de Rani de devenir fleuriste. Elle s’intéresse aux fleurs depuis son plus jeune âge. Après sa formation, elle a effectué un stage chez différents fleuristes, dont Geert Pattyn. Chaque stage lui a permis d’acquérir de nouvelles connaissances et expériences. La clientèle de Rani est très diversifiée et se compose à la fois de personnes plus âgées et de personnes plus jeunes, un beau mélange de personnalités. Telle est la raison pour laquelle Rani propose des bouquets et arrangements floraux tant classiques que branchés.

« Il est intéressant de voir que parfois, ce sont les personnes âgées qui choisissent un design branché, tandis que les jeunes optent pour une pièce classique », constate Rani.

©Fleur Magazine

Surfez-vous sur la vague des bouquets champêtres ?

Rani Galle : « Bien sûr, mais je surfe à ma façon. Mes bouquets champêtres sont compacts et se composent de fleurs diversifiées avec des tiges courtes et des tiges plus longues. C’est agréable à faire et c’est juste un beau style. Si je me faisais un bouquet, je choisirais le style champêtre “sauvage”. En attendant, ce sont les clients qui le demandent. C’est assez drôle. Le style à la Bloomon est devenu une notion familière. Après tout, nous, les fleuristes, nous devons beaucoup à Bloomon. Ils ont ramené les fleurs dans le salon. Mais l’approche  personnelle, vous devez la chercher en vous. Nous arrivons chez le client avec un bouquet personnalisé. Pas avec une boîte en carton ! »

Quelle est votre saison préférée ?

« Chaque saison a ses charmes. Pour moi, ce n’est pas forcément l’été. Je suis heureuse quand le printemps est là, mais je trouve que l’hiver est aussi chaleureux. J’aime le côté douillet. Si un jour je devais me marier, je le ferais en hiver. Juste pour la chaleur dégagée par la saison ! »

Ce diaporama nécessite JavaScript.


2. Agencement modèle

Le bien était autrefois un atelier de peinture. Le bâtiment a été complètement vidé et les murs ont été renforcés. La boutique apparaît spacieuse et aérée grâce aux grandes vitrines sur les deux coins. Le cadre renforce le sentiment d’espace. Il n’est pas nécessaire de trop remplir l’espace. Il en jette tout simplement ! Un éclairage parfait, des allées larges, des coins « suggestion », une communication visuelle forte… Rani passe avec brio le test de l’entreprise moderne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On entre par la zone de déchargement. À l’arrière, le mur est recouvert d’un panneau de bois devant lequel est exposé l’assortiment coloré de fleurs coupées. Celles-ci sont disposées harmonieusement par couleur. L’offre change régulièrement. Ce qui est comique, c’est que ce sont les fleurs du milieu qui connaissent le plus de succès. Les pots et les compositions florales, présentés sur de longues tables, se vendent également en premier lieu. L’offre de plantes d’extérieur est plutôt limitée, car un magasin spécialisé dans ce genre de plantes existe déjà à Meulebeke. « Chacun son truc. Pour moi, l’essentiel, ce sont les fleurs. De temps en temps, je travaille avec des fleurs séchées. Une nouvelle tendance que j’aime aussi ».


3. Expertise de l’agence de marketing

Lorsqu’elle a ouvert son propre magasin de fleurs, Rani a fait appel à l’agence WELL – Transcending Communication de Roulers. WELL s’est occupée de l’identité visuelle de l’entreprise, du logo jusqu’au site web en passant par la carte de visite, le dépliant, les cartes
de bouquet et les chèques-cadeaux.

« L’identité personnelle est très importante aujourd’hui. C’était une sacrée expérience pour moi. Sur la base d’un questionnaire, vous devez rechercher votre style, ce que vous représentez, ce que vous voulez dégager et ce qui vous rend unique ».

Le logo est l’ADN d’une entreprise. Ce qui vous rend unique doit être clairement visible dans le logo et dans l’identité visuelle complète de l’entreprise. Rani a soigneusement choisi une police de caractère qui lui convient : simple et naturelle, sans boucles ni fioritures.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’accroche Rani Flowers and Soul illustre parfaitement ce que Rani représente. « Je suis comme ça : naturelle sans chichi. Avec moi, on va droit au but. Tout le monde est designer floral ou fleuriste, mais moi, je voulais quelque chose de différent. Quelque chose qui avait principalement un lien avec les fleurs et avec l’âme que j’y ai mise. Les personnes âgées demandent parfois ce que cela signifie ».


« Votre marque personnelle est la première chose que les clients voient. Ce n’était pas
bon marché, mais j’ai bien fait de me laisser convaincre ! » — Rani Galle

4. Une identité forte en ligne et hors ligne

Nous sommes frappés par l’extension .florist et non .be pour l’URL du site. « Nous devions chercher un nom de domaine. Si vous tapez Rani, vous verrez apparaître l’animatrice de télévision Rani De Coninck en tête de liste, tandis que moi, j’apparais tout en bas. J’ai résolu ce problème en choisissant l’extension .florist ».

Le site web est construit de manière à ce que Rani puisse l’administrer elle-même et y ajouter ou en supprimer des blocs. Elle ne doit donc pas frapper sans cesse à la porte de WELL pour apporter des modifications. « C’était très important pour moi. Je ne suis pas très douée en informatique, mais cette mise en page me permet de réaliser personnellement les ajustements requis. Votre identité est la première chose que les clients voient. Ce n’était pas bon marché, mais j’ai bien fait de me laisser convaincre. Nous avons étendu notre identité sociale partout, y compris sur la façade du magasin. »

Rani est active sur Instagram et Facebook, mais c’est surtout ce dernier média qui génère le plus de chiffres d’affaires. « Sur Instagram, vous pouvez surtout lire des histoires, des annonces, etc., et déclencher beaucoup de réactions. Mais mes ateliers, je les fais connaître par le biais de Facebook. À peine sont-ils annoncés qu’ils affichent directement complet »

Rani flowers & soul & Instagram

5. De la publicité supplémentaire via les ateliers

Rani organise 3 à 4 ateliers pour 20 personnes chacun autour de thèmes tels que la SaintValentin, Pâques, Noël. Les ateliers se déroulent soit dans la boutique, soit chez les particuliers, soit dans un centre Aveve tout proche. « L’organisation d’ateliers dans le magasin est une activité très intensive. Les tables du magasin doivent être débarrassées avant 19 heures. Si nécessaire, j’ajoute une table supplémentaire. En fonction du public, l’atelier peut se prolonger tard dans la soirée. Pour un atelier, vous avez le choix entre deux compositions : une moins onéreuse et une plus coûteuse, un arrangement floral ou une pièce plutôt décorative. L’atelier est souvent animé par la mère et la fille travaillant ensemble. Cette semaine, nous organisons un atelier-garderie. La demande est venue de mamans dont les enfants fréquentent la même crèche. Le fait de participer ensemble à un atelier renforce les liens. C’est exactement la force de nos ateliers : être créatifs ensemble ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Carte d’identité

Rani Galle

Nom : Rani Galle
Âge : 23 ans
Hobby : « Quand j’y arrive, après une longue journée de travail, je fais du vélo spinning. Tout donner pendant qu’un rythme cadencé résonne dans le haut-parleur, c’est relaxant ».
Fleur préférée : « Je n’en ai pas vraiment. J’achète seulement les fleurs que j’aime voir et je pense ensuite aux belles combinaisons que je vais pouvoir en faire. Il est fascinant de voir comment la pivoine passe du petit bourgeon à la grande fleur double. Les tulipes prennent vie dans un vase et les œillets – un classique – se déclinent aujourd’hui dans les plus beaux tons. J’essaie d’en révéler les nuances spéciales. J’oublie l’anigozanthos ou la clématite ! Je pense que chaque fleur a quelque chose. »
Devise : « Je pense aux grandes phrases de mon père ! Quand j’ai commencé, il me disait : “Rani, si tu crées ta propre entreprise, tu peux dire adieu au plaisir” (rires). Ou encore : “L’homme n’a pas besoin d’une vie facile, mais bien d’une vie captivante. Et captiver, ce n’est pas facile !”. Et puis, rêver, penser, oser, faire et persévérer ».

Photographies : Joris Luyten

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :