Les designers floraux Sören et Aymeric ouvrent un deuxième magasin éphémère à Bruxelles

Avant le grand chambardement sanitaire, les artistes floraux de renommée internationale Sören Van Laer et Aymeric Chaouche parcouraient le monde. Depuis le confinement de mars 2020, tous leurs projets ont été suspendus, mais rester assis à attendre, ce n’était pas leur truc ! Ce jeudi 11 mars 2021, suivant leur première expérience à Bornem, Sören et Aymeric ont ouvert un deuxième magasin éphémère à Woluwé-Saint-Lambert.

Nous brûlons d’envie de découvrir l’univers de Sören et Aymeric. Quelle chance ! Il y a un parking juste à côté de leur magasin de l’avenue Georges Henri à Bruxelles ! Il n’est donc plus nécessaire de commencer à chercher une place de stationnement des centaines de mètres à l’avance en mettant les quatre clignotants. Deux grands pots remplis de branches jaunes en fleurs et de branches de saule fantaisistes encadrent la vitrine, ce qui permet de repérer directement la boutique dans cette rue commerçante un peu terne.

Advertising
 

IMMEUBLE DÉSAFFECTÉ

Comment avez-vous atterri ici ?

« C’est Aymeric qui a trouvé l’endroit », explique Sören Van Laer. « L’immeuble désaffecté a été racheté par la commune et en attendant sa rénovation, nous avons eu la possibilité de le louer jusqu’au 15 janvier 2022 pour y installer notre magasin éphémère. Cela nous permet de tester le marché avec le magasin éphémère avant de nous installer quelque part. Comme à Bornem, cela nous permet de sonder la clientèle et de tester l’environnement. Nous ne voulons plus prendre de risques. Nous avons tout investi dans les deux magasins éphémères. Je pense que nous avons trouvé un très bon emplacement grâce au parking pratique et à l’école située juste à côté du bâtiment. Il y a beaucoup de trafic dans cette rue. Ces derniers jours, de nombreuses personnes ont également jeté un œil furtif dans la fente des tentures pour voir ce que nous étions en train de préparer », s’amuse Sören.

Advertising
 

PALETTE DE COULEURS FLASHY

L’immeuble ne ressemblait à rien avec son sol et son plafond affreux. Sören et Aymeric ont tout fait pour transformer l’espace en une boutique intime et chaleureuse. La première chose que l’on remarque est le plafond qui est maintenant complètement caché derrière une sorte de dais en feuilles de cobra couleur bordeaux. Attacher toutes les feuilles aux poutres du plafond a été un véritable travail de bénédictin. Le résultat est impressionnant et compense les nombreuses heures de travail. La couleur des feuilles établit le lien avec les murs peints en rouge dans la partie arrière du magasin, combinés à une zone bleu-gris. Aymeric a choisi la palette de couleurs en se basant sur les tendances de couleurs de 2022.

« Lorsque le plafond n’était pas encore habillé, le blanc combiné aux murs rouge et bleu représentait exactement les couleurs du drapeau français », s’amuse Aymeric. « J’aime les couleurs contrastées, peut-être un peu tape-à-l’œil, mais avec le vert des plantes et les objets décoratifs, on obtient un bel ensemble ».

Advertising
 

En choisissant une palette de couleurs sombres, Sören et Aymeric créent une atmosphère intime, rappelant l’ambiance d’un boudoir. L’éclairage est plutôt tamisé, avec un point lumineux chaud et quelques points de lumière stratégiquement placés. Les tentures qui enlacent la vitrine du magasin du sol au plafond s’inscrivent également dans ce thème.

Pourquoi des tentures ?

« C’est encore une fois une très bonne idée d’Aymeric. Les tentures sont peut-être un peu inhabituelles dans un magasin de fleurs, mais elles ont un effet apaisant. Si vous oubliez les tentures, vous vous trouvez directement dans la rue avec toute l’agitation. En outre, les tentures soulignent la verticalité et les créations florales verticales de la fenêtre. C’est un choix mûrement réfléchi », dit Sören en riant.

Le mur de miroirs à l’avant reflète la lumière et est presque entièrement recouvert de plantes suspendues qui forment un mur végétal, une petite jungle urbaine.

© Atelier Sören Van Laer

OFFRE ORIGINALE

Sören et Aymeric ne travaillent pas comme dans un magasin de fleurs traditionnel. Cela se voit à leur gamme de fleurs plus particulière et aux créations décoratives que vous ne trouverez pas ailleurs, car elles sont leur propre œuvre. Nous voyons des cloches abritant une belle composition de fleurs lyophilisées et de papillons ou d’insectes. « La lyophilisation florale est une technique qui consiste à congeler des fleurs à -40 °C pendant trois semaines, puis à en extraire l’humidité. La forme, la structure et la couleur originales des fleurs sont préservées. Avec la technique du séchage, par contre, les fleurs rétrécissent et perdent leur couleur. Et le nombre de variétés de fleurs supportant le séchage est, par ailleurs, limité. Nous avons une gamme de fleurs plus spéciale, car nous travaillons en étroite collaboration avec Agora et Belle d’Avalane. »

Dans le mur fleuri coloré, nous voyons des fleurs plus spéciales comme la protea, une fleur sud-africaine au grand capitule, ou la passiflore (fleur de la passion) et la glorieuse (beau lys). Inutile de chercher un gerbera classique. Ici, il est remplacé par une nouvelle variété avec des pétales doubles, comme des pompons. L’allium, avec son capitule enchevêtré d’où émergent quelques petites fleurs, fait également partie des fleurs inhabituelles. « Nous ne travaillons jamais avec la feuille verte Salal, parce que nous ne l’aimons pas. C’est typique de notre entreprise. Nous préférons choisir un assortiment de types de fleurs un peu plus aérées et de branches fleuries pour créer un certain volume dans les bouquets. »

COLLABORATIONS

Le couple travaille également avec d’autres jeunes designers et fleuristes. Il entretient des liens de collaboration avec le designer floral belge Jonas De Vestel (établi aux Pays-Bas) qui fabrique de magnifiques vases recouverts des enveloppes des ailes du scarabée thaïlandais Sternocera Aequisignata. Le vase couleur émeraude, exposé sur la table, est un vrai joyau. Avec ce décor de table, ils veulent faire entrer à l’intérieur la sensation estivale de l’extérieur. Un peu plus loin, un porte-document bleu en cuir de raisin rappelle les origines auvergnates d’Aymeric.

« C’est l’œuvre d’une jeune start-up, la Maison Peaux Neuves en France », explique Aymeric. « Ils fabriquent du cuir à partir de l’écorce de la vigne. Le raisin ne sert donc pas qu’à faire du vin ! Nous distribuons aussi des bougies parfumées artisanales “Bougies de Charroux”, en grands pots en verre, qui brûlent en moyenne entre 60 et 80 heures ».


EN PRATIQUE

L’année dernière, Sören et Aymeric ont développé leur boutique en ligne. « La boutique en ligne a commencé à devenir plus difficile à gérer quand les magasins ont rouvert en juillet-août. Les gens préféraient venir chercher eux-mêmes leur bouquet. Comme le contact avec les gens nous manquait, nous avons pensé à cette formule de magasin éphémère. Le fait d’être présent physiquement est aussi une aide pour notre boutique en ligne. Nous voulons mettre notre énergie au service de belles vitrines. Voilà pourquoi, dès que nous le pourrons, nous organiserons à nouveau des ateliers, mais limités à trois ou quatre personnes. Aymeric et Églantine Blanckaert travailleront essentiellement à la boutique de Bruxelles et moi, à Bornem. Nous avons l’intention d’alterner et, de temps en temps, d’amener l’un ou l’autre à Bornem pour échanger les idées créatives. Si nous pouvons travailler ensemble de cette manière, nous trouverons des idées intéressantes et créatives », conclut Sören.


Sören et Aymeric

Deze afbeelding heeft een leeg alt-attribuut; de bestandsnaam is portret-1024x1024.jpg
Sören Van Laer (l) en Aymeric Chaouche (r)

Sören Van Laer est reconnu au niveau international pour ses compositions florales. Il a voyagé dans le monde entier et a remporté plusieurs prix lors de concours. Au cours de l’un de ses voyages, Sören a rencontré Aymeric Chaouche, qui est, depuis lors, son partenaire. Sören a suivi un stage chez Geert Pattyn et a participé à Fleur Talent. Depuis lors, Sören travaille comme fleuriste indépendant.

Aymeric Chaouche est français. Il a obtenu le diplôme de maître fleuriste à Lyon. Il a remporté le championnat belge d’art floral en 2019. Aymeric travaille dans le studio de Sören Van Laer depuis plus d’un an.

  • Atelier Sören Van Laer 
  • Avenue Georges Henri 234 
  • 1200 Woluwé-Saint-Lambert (B)

Visitez le site web


Texte et photos: Ingrid Allaerts

3 thoughts on “Les designers floraux Sören et Aymeric ouvrent un deuxième magasin éphémère à Bruxelles

  • Heel mooi. Veel succes voor beide.

    Répondre
  • Superbe fleuriste dans 1 palace à Paris très beau parcours Christophe

    Répondre
  • Tres contente et fiere de vous deux, continuez ainsi et felicitations

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *