Les chaînes de fleuriste gagnent du terrain

Les principales chaînes de fleuriste en France renforcent leur position sur le marché. Les consommateurs français font maintenant 20% de leurs achats de fleurs et de plantes dans un magasin de la chaîne ou de franchise. Fleuristes individuels trouvent qu’il est plus difficile de rivaliser avec les prix des supermarchés.

Les deux joueurs les plus importants en France sont les Emova Group (avec 354 magasins) et FloraNova (avec 160 magasins). Le leader du marché Emova couvre 80% des fleuristes français qui sont associés à une chaîne. Les deux chaînes ont différentes formules d’atelier pour des groupes cibles spécifiques. La formule du succès est l’achat efficace, le marketing intelligent et le choix des produits, et une combinaison de magasins (magasins de concept) et les services Internet.

Advertising
 

Durant l’année écoulée, Emova atteint un chiffre d’affaires de plus de 100 M € avec trois formules éprouvées de la boutique: Monceau Fleurs pour le client exigeant, l’Rapid’Flore plus accessible pour un public plus large, et heureux pour le citadin futuriste.

Stratégie de croissance
Le groupe a récemment annoncé qu’il allait prendre la relève ‘Au nom de la Rose’. Ce nouveau venu se concentre sur les roses pour le marché du cadeau, à la fois en ligne et hors ligne. En France, la chaîne dispose de 32 magasins franchisés et 71 points de vente. En outre, Au nom de la Rose a des débouchés dans des pays comme l’Espagne, l’Italie, le Koweït, l’Ukraine et la Russie. Avec cette reprise, Emova renforce sa position de leader du marché et apporte son expertise e-commerce essentiel dans la maison.

Advertising
 

Chiffres de consommation
“Fleuristes forment un canal de vente de plus en plus important en France”, a confirmé spécialiste du marché Erwin Sneiders de Royal FloraHolland. “Cela ressort de notre tracker consommateur européen en ligne, que nous continuons constamment en cours d’exécution.” Bien que entre 2010 et 2015 les consommateurs français ont dépensé un peu moins sur les fleurs du fleuriste (baisse de 3%), les fleuristes restent le plus grand canal de vente pour les fleurs (66%).

L’achat d’un houseplant chez le fleuriste est toujours une tendance à la hausse: de 31% en 2010 à 35% en 2015. “La même étude a révélé que Emova est responsable de 28% des fleurs coupées vendues en France Avec la prise de contrôle de Au nom de. la Rose, un autre 7% est ajouté à ce total. Ce qui les met en avance sur leurs concurrents, Le Jardin des Fleurs (17% des achats) et Aquarelle (6%)”.

Advertising
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *