Le sacre d’Aurélie Ruetsch à la Coupe de France

Aurélie Ruetsch a gagné la Coupe de France des Fleuristes 2019 lors du Salon Novafleur à Tours.

Les résultats

Dans un auditoire plein à craquer la remise des prix eu lieu en présence de Miss France. Cédric Deshayes et Olivier Bureau prennent respectivement la deuxième et la troisième place tandis qu’Aurélie Ruetsch remporte haut la main la compétition.

Elle obtient la meilleure note sur 5 des 9 épreuves de la coupe. Sans compter qu’elle remporte également les deux prix annexes. Soit le coup de cœur de Miss France 2019 (Vaimalama Chaves) pour son bouquet et le prix du meilleur binôme avec avec Sylvie Deyris.

Une reine émue, presque étonnée, fut sacrée ce weekend et il faut dire que ce fut unanime, c’était largement mérité !


Léonard de Vinci, un thème traditionnel boosté par beaucoup de nouveautés.

Benoit Saint Amand, président du jury pour cette édition 2019 a opté pour un thème plutôt traditionnel « Léonard de Vinci ». Il y a ajouté de l’innovation : déstructuration du tableau de la Joconde, création d’épreuves en duo et intégration du jury dans la compétition. L’occasion de commémorer les 500 ans de la mort de l’artiste de la renaissance.

Le concours débutait le jeudi par un sujet préparé « à la maison » par les concurrents. Les candidats devaient réaliser un lustre qu’ils ont déployé dans le hall d’entrée du salon. Belle idée, puisque le visiteur est immergé d’emblée dans une ambiance chaleureuse et fastueuse héritage d’une tradition française revisitée.

Le reste du concours se déroulait durant 3 jours soit durant plus de 30 heures d’épreuves. Un challenge pour chaque candidat puisqu’il faut tenir le coup sur la longueur: bouquet de 300 tiges, couronne, jadins, parrure,… autant d’éléments qui permettent au jury de les départager.


Un jury investi qui prend part à la compétition

Cette année, plusieurs nouveautés dans le concours: des duos et des coachs. Les 2 dernières épreuves ont été réalisées en binôme. Si cela parait pour le moins étonnant, cette « contrainte » permet de dégager un aspect humain dans une compétition rude. Et de resserrer les liens entre les candidats.

Mais cela ne s’arrête pas là! Lors de la dernière épreuve en duo, les membres du jury (Dylan Decamp, Isabelle Berthomé, Roxane Maffre, Dominique Kwiatek et Martine Soulier) ont intégrés les équipes de candidats suite à un tirage au sort. Une grande nouveauté dans ce concours. Le jury prenaient part à la compétition en coachant les candidats afin de leur donner des conseils techniques dans la réalisation de l’arche fleurie. Il faut incontestablement y voir la patte du président du jury, Benoit Saint Amand. Soufflant ainsi ce savant mélange d’audace, de professionnalisme et d’humanité qui le caractérise. Une belle réussite.

Par notre envoyée spéciale : Céline Moureau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :