Le festival du chrysanthème | PHOTOS

Le point culminant annuel de l’automne dans le jardin japonais à Hasselt en Belgique est le festival du chrysanthème – Kiku Matsuri. Lors de ce festival, le chrysanthème est le principe directeur à travers lequel les visiteurs se frayent un chemin dans le jardin japonais.

Du 17 au 25 octobre, une promenade dans le jardin vous enchantera encore plus.

Advertising
 

Pour l’édition 2020 intitulée “Haiku in Bloom”, une équipe internationale des fleuristes était présente : Tom De Houwer (Belgique), Deborah Provenziani (Italie), Katleen Wuyts (Belgique), Liz Rosales (Mexique), Christa Ory (Belgique), Oana Penciu (Roumanie) et Tuba Belgin Oskan (Turquie).

Tom De Houwer a été choisi comme coordinateur créatif et mentor. Ses étudiants internationaux fourniront de beaux dessins pour les œuvres du coiffeur en pierre Jos Geusens.

Advertising
 

Comme le dit le proverbe bouddhiste, “Lorsque l’étudiant est prêt, le professeur apparaît, et lorsque le professeur est prêt, les étudiants apparaissent.” En 2018, le Jardin japonais était le professeur de Tom, aujourd’hui Tom est le professeur et le mentor de son équipe internationale d’étudiants passionnés. Ils sont prêts.

Le haïku ayant ses règles, Tom De Houwer a aussi sa règle: «Less is More», c’est aussi le dénominateur commun de la composante «Zen», garant de l’unité et de l’harmonie, tout comme le Jardin japonais.

Advertising
 

Regine Motmans (Bloom Up) et Els Claes (Ikebana) s’occuperont de la décoration ultérieure du jardin japonais.

Par Els Claes. Photo : Martin Meurs

Dix Haiku ont été choisis pour “Haiku in Bloom”. Un haïku est à l’origine une forme de poésie japonaise. Il s’agit d’un poème court et sans rimes dont la première ligne a 5 syllabes, la deuxième 7 et la troisième ligne. La base d’un haïku est l’expérience sensorielle du poète, parfois liée et inspirée par le Zen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *