L’avenir du magasin de fleurs : avec ou sans articles de décoration [SONDAGE]

En dehors des fleurs et des plantes, vendez-vous aussi des articles de décoration ou d’aménagement d’intérieur ? Ou bien êtes-vous plutôt partisan de la politique : « chacun son métier et les vaches seront bien gardées » ? Afin d’engager la discussion, nous avons cherché un exemple extrême de commerce de fleurs qui s’est transformé en temple de la décoration avec un modeste coin fleurs, signé Frederiek Van Pamel.

DONNEZ VOTRE AVIS !

Faites-nous connaître votre avis à notre sondage.

 


Frederiek Van Pamel & Katie Grymonprez
Gérants de Frederiek Van Pamel (magasins à Bruges et à Gand)

 

 

« Nous espérons de tout coeur qu’il reste un avenir pour les fleuristes qui ne vendent que des fleurs, mais personnellement, nous sommes convaincus de la valeur ajoutée des articles de décoration et d’aménagement intérieur et nous poussons les choses relativement loin. Nous donnons

 

Fleur Magazine_cahier d' inspiration pour fleuristes_edition 1 2018... L'ACCÈS À LA TOTALITÉ DE L'ARTICLE EST PROTÉGÉ
 J'ai un abonnement à Fleur Magazine et un compte à mon actif.Identfiez-vous
• Je suis abonné à Fleur Magazine, mais je n'ai pas de compte sur le site.Créer un compte
• J'ai un abonnement et je n'arrive pas à me connecter. Aidez-moi
Je m'abonne et reçois accès au site

2 pensées sur “L’avenir du magasin de fleurs : avec ou sans articles de décoration [SONDAGE]

  • 26 Fév 2018 à 19:13
    Permalink

    Bonjour,”ça se discute “dirait Jean-Luc Delarue;fleuriste est un métier, décoratrice aussi;il y a beaucoup de points communs,les deux sont complémentaires;mais que dirait -on si les magasins de décoration se mettaient à vendre des fleurs?

    Répondre
  • 2 Mar 2018 à 10:44
    Permalink

    Il est absolument évident que nous sommes et restons avant tout fleuristes; mais je suis persuadé que mettre de la décoration au service de notre métier est un plus. Il faut évidemment habiller ces objets avec tout notre savoir-faire et professionnalisme. Il ne faudra surtout pas tomber dans un excès où l’objet n’aura de valeur que par lui-même ! Nous ne devons surtout pas devenir des marchands de meubles!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :