L’anhturium – Un peu d’histoire

C’est en 1876 que l’Anthurium andreanum fut découvert et baptisé du nom du paysagiste français E.Fr. Andre. L’Anthurium appartient à la famille des Araceae (sortes d’arum), tout comme le Spathiplyllum et le Zantedeschia. Cette plante est à l’origine une plante épiphyte qui pousse dans les forêts tropicales de Colombie, du Guatemala et du Brésil (Amazonie).  Avec peu de racines, elle prospère dans les arbres et vit de la lumière, de la chaleur et de l’humidité.

Ces dernières années, le nombre de cultivars résistant à des températures plus basses augmente, ce qui facilite le transport, le stockage et la commercialisation. Le cultivar A. Piccolo tolère des températures froides pouvant descendre jusqu’à 7 °C. De nos jours, certaines plantes sont également vendues avec une garantie de floraison de 40 semaines.

Advertising
 

L’assortiment d’Anthurium est très diversifié. L’Anthurium en tant que plante d’appartement fait à l’origine partie du groupe A. Scherzerianum (bractées mates et épi en spirale). Le groupe Andreanum est de nos jours courant (bractées brillantes et épi droit). De grandes plantes aux formes débridées et aux bractées comme des oreilles d’éléphant à des variétés très compactes aux petites fleurs. Certaines variétés ont des fleurs qui changent magnifiquement de couleur ou des épis portant des baies.

Nouveauté : l’Anthurium est de nos jours proposé comme plante de patio. Il existe également un assortiment d’Anthurium aux feuilles décoratives, dont les bractées se remarquent moins. Parmi ces variétés feuillues : A. clarinervium, A. ellipticum, A. Jungle Bush.

Advertising
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *