Koket Koksijde: Jo Pattyn crée un paradis sous-marin

Du jeudi 10 au lundi 14 septembre inclus, l’administration communale de Coxyde organise pour la deuxième fois le Koket Koksijde – Floralia.

Advertising
 

Dans 18 maisonnettes de plage, 18 fleuristes, dont de grands noms comme Hendrik Olivier (Champion de Belgique), Stijn Simaeys, Geert Pattyn et Sören Van Laer exposent le meilleur d’eux-mêmes. Point d’orgue : les compositions florales, dans la maison communale, de Jo Pattyn, artiste de décoration florale de renom.

Jo pattyn 01FM : Pouvez-vous déjà lever un coin du voile sur vos intentions exactes ?

Advertising
 

Pattyn : « Le Koket Koksijde aborde les merveilles du monde sous-marin. Vous y trouvez des poissons, des fleurs et d’autres organismes aux couleurs magnifiques. Ce sont ces couleurs et contrastes splendides que nous allons reproduire au moyen de fleurs. Ainsi, nous réaliserons des poissons, des étoiles de mer et des méduses, et certaines créations mesureront 2 à 4 mètres. La difficulté réside évidemment dans le fait de tout maintenir vivant, afin de donner aussi vie aux créations. À cet effet, nous recherchons des techniques et moyens en tous genres. Nous avons, par exemple, fait venir des hélices d’Allemagne, pour les décorer des notes florales appropriées. Une fois suspendues, ces hélices créent des illusions d’optique, mettant le tout en mouvement. »

Lisez l’article complet dans l’édition de juin.

Advertising
 

FM : Avec quelles fleurs allez-vous travailler ?

Pattyn : « Actuellement, le choix se porte assurément sur les Gloriosa, Magic Red Vanda et Guzmania. Ce dernier genre appartient aux Bromeliaceae, tout comme le Tillandsia Usneoides, communément appelé « barbe de vieillard » ou « cheveux d’ange », que je veux utiliser. Cette plante géante peut rester longtemps non arrosée, moyennant un bon traitement. Une propriété idéale, évidemment, pour un événement qui s’étend sur plusieurs jours. Je travaillerai également à nouveau avec la technique du couplage, comme c’était le cas dans l’édition précédente. La salle du conseil de la maison communale futuriste est ellipsoïdale, et se prête donc bien à ce genre de compositions. Le poids de certaines créations pouvant atteindre les 200 kg, nous devons prévoir des constructions solides et surtout fiables. »

FM : Vous vous faites probablement aider à cet effet ?

Pattyn : « Oui, pour les constructions suspendues, je reçois de l’aide du service Espaces verts et du service technique de Coxyde. Pour l’élaboration des créations florales, je suis assisté par une équipe de collègues fleuristes. Tous sont Flamands, mon objectif étant de répertorier à nouveau la Belgique sur la carte du monde floral. La liste n’est pas encore complète, mais huit noms sont déjà assurés, dont Carl Depuydt, Tanja Huyghe, Olivier Petillion et Nele Destoop. Non des moindres, donc. »

DVH_0438
Une création de Geert et Jo Pattyn, de l’édition de 2012.

FM : Le monde sous-marin se retrouve-t-il également dans les maisonnettes de plage ?

 

Au cours de cette édition aussi, les visiteurs pourront profiter du paysage de dunes. 18 fleuristes habillent chacun une maisonnette de plage selon leur style floral personnel spécifique.

Pattyn : « Pour sûr ! Pour la maison communale, nous prévoyons un paysage de dunes, qui nécessite 600 tonnes de sable. C’est au sein de ce paysage que l’exposition extérieure a lieu, avec 18 maisonnettes de plage. Quatre d’entre elles sont habillées par des fleuristes originaires de Coxyde. De cette manière, les fleuristes locaux se voient, eux aussi, offrir l’opportunité d’exposer pour un grand événement. Les 14 candidats restant sont tous des fleuristes connus (voir encart). Pendant ces 5 jours, les visiteurs qui élisent la plus belle maisonnette de plage par bulletin de vote peuvent remporter trois prix en espèces. Les gagnants sont tirés au sort. »

 

FM : Que représente Coxyde à vos yeux ?

Pattyn : « Coxyde est une ville très chère à mon cœur. J’ai entretenu un lien personnel avec de nombreuses personnalités ayant compté dans l’histoire de Coxyde. Paul Delvaux en est un exemple. Vous retrouverez aussi, çà et là, de petites caractéristiques de son style dans mon œuvre. Et puis, j’ai toujours été habitué à la mer, pour laquelle j’éprouve un amour fou. »

FM : Enfin, Jo, quel message voulez-vous faire passer au public ?

Pattyn : « Je veux transmettre la beauté de la nature au public. Tout est beau dans la nature, et vous pouvez utiliser tous les éléments qui la composent. Je suis également en quête permanente de nouveauté, le défi étant de fasciner le public, de l’émouvoir. C’est une mission délicate, certes. Mais avec une bonne équipe, dont chaque membre donne une part de lui-même, c’est forcément mission accomplie ! »

18 candidats :

Hendrik Olivier
Geert Pattyn
Stijn Simaeys
Stefan van Berlo
Stijn Simaeys
Sören Van Laer
Carl Vandermoere
Ann Desmet
Hilde Verhelle
Wim Dierendonck
Yvan Poelman en Tom De Wilde
Sarah Meersschaut
Haruko Noda
Moniek Vanden Berghe
Koenraad Fonteyne
Thierry Vermandere
Vincent Cauwelier
Josephine Degroote
Conny Pladys

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *