Ivan Poelman : un romantique dans l’âme [INTERVIEW]

La Saint-Valentin est passée, mais votre amour pour les fleurs peut se montrer toute l’année. Comme Ivan Poelman. Jusqu’à présent, le créateur de compositions florales magnifiques pour Fleur Créatif a toujours refusé une interview à cause de la foule d’occupations. Maintenant, plusieurs années et des centaines d’arrangements floraux plus tard, notre patience est récompensée. Hommage à l’un des meilleurs designers floraux de Belgique.

Faut-il encore présenter Ivan Poelman ? Certainement ! La modestie est en effet l’une des premières caractéristiques qui nous frappent en cours d’entretien. La conversation tourne autour de sa vie, son oeuvre, sa passion, son amour et sa recherche de l’équilibre et de l’harmonie, tant dans ses affaires que dans sa relation privée.

CENTRE DES OBTENTEURS

L’histoire d’Ivan Poelman a commencé il y a 38 ans, voire même bien plus tôt. Ivan est né entre les plantes et les fleurs dans les serres de son arrière-grand-père. Son grand-père et son père étaient également dans les plantes et en tant qu’enfant unique, il a repris l’entreprise.

« À l’époque, Melle (près de Gand) était le centre des obtenteurs. Les serres étaient, longées par une voie ferrée et une gare de tri. Les trains roulaient jusqu’ici. Dans les hangars, les plantes étaient emballées dans de grands paniers, puis chargées, dans le train. Le château d’eau avec ses deux grandes chaudières à vapeur est un vestige de cette époque. J’étais alors encore un enfant. Pour moi, c’est de la pure nostalgie », explique Ivan.

L’ensemble du domaine était une grande exploitation floricole. Ensuite, il a été divisé en lots. Les parents d’Ivan ont acheté le terrain à l’arrière, ce qui a permis de laisser en place les serres qui avaient entre-temps été rénovées. Les serres et le château d’eau sont les témoins silencieux d’une époque révolue. Nous traversons le magasin jusqu’à l’arrière. Partout où mes yeux peuvent se poser, je vois des fleurs coupées exposées dans une abondante palette de couleurs et de plantes de toutes formes et toutes tailles. Le bonheur vous envahit instantanément. Le magasin donne sur l’atelier. Ensuite, nous pénétrons dans les serres et là, nous découvrons une succession sans fin de salles aux trésors. Ivan décide de poursuivre la conversation dans son habitation privée. « Dès qu’ils voient ma tête dans le magasin, ils ont besoin de moi ! Ici, nous serons au calme », confie-t-il en riant.

 

Fleur Magazine_cahier d' inspiration pour fleuristes_edition 1 2018... L'ACCÈS À LA TOTALITÉ DE L'ARTICLE EST PROTÉGÉ. Pour lire la suite:
 J'ai un abonnement à Fleur Magazine et un compte à mon actif.Identfiez-vous
• Je suis abonné à Fleur Magazine, mais je n'ai pas de compte sur le site.Créer un compte
• J'ai un abonnement et je n'arrive pas à me connecter. Aidez-moi
Je m'abonne et reçois accès au site

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :