Des fleurs, oui, mais pas seulement…

Plus aucun fleuriste ne peut survivre en ne vendant que des fleurs. C’est aussi ce que pense Frederiek Van Pamel et cela fait longtemps qu’il l’a compris.
C’est, entre autres, lors d’un séjour à l’étranger chez Tage Andersen à Copenhague et lors de stages réguliers chez Marcel Wolterinck qu’il a eu la puce à l’oreille.

Les fleuristes Tage Andersen et Marcel Wolterinck vendent depuis longtemps déjà bien plus que des fleurs. Marcel Wolterinck, un fleuriste de haut niveau, ne travaille plus avec les fleurs et crée des intérieurs dans le monde entier. Il y a vingt ans déjà, on trouvait dans le premier magasin de Frederiek non seulement des fleurs, mais aussi des articles d’intérieur et des objets de décoration. Sa façon de travailler a souvent été critiquée. Combien de fois ne l’a-t-on pas mis en garde ? « Touche à tout, bon à rien ! », lui disait-on régulièrement ! Et pourtant, Frederiek l’a montré, la combinaison des fleurs et de la décoration est la formule parfaite. 

Pourquoi ne peut-on plus vivre que des fleurs?

Frederiek Van Pamel : « Pour moi, l’avenir doré avec la retraite assurée telle que l’ont connue nos aînés fait partie d’une époque bien révolue. La profession est devenue trop exigeante en main-d’œuvre. Les frais de personnel ne facilitent pas les choses

 

Fleur Magazine_cahier d' inspiration pour fleuristes_edition 1 2018... L'ACCÈS À LA TOTALITÉ DE L'ARTICLE EST PROTÉGÉ. Pour lire la suite:
 J'ai un abonnement à Fleur Magazine et un compte à mon actif.Identfiez-vous
• Je suis abonné à Fleur Magazine, mais je n'ai pas de compte sur le site.Créer un compte
• J'ai un abonnement et je n'arrive pas à me connecter. Aidez-moi
Je m'abonne et reçois accès au site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :