20 ans roseraie Coloma: Stefan Roosen et Françoise Vandonink

À l’occasion du 20e anniversaire de la roseraie Coloma, Stefan Roosen et son épouse, Françoise Vandonink, se sont chargés de la décoration du château du somptueux domaine. Mais cet édifice pittoresque n’a pas uniquement été orné de fleurs : divers cabinets, dépôts et archives flamands ont également mis à disposition et exposé dans les différentes pièces du château quelques perles d’artistes flamands. Stefan et Françoise se sont vus confier la tâche d’envelopper les trésors artistiques dans diverses décorations florales.

« C’est agréable de pouvoir travailler comme ça, par thème. Pour avoir une bonne idée de l’approche et de l’implantation, il est cependant apparu nécessaire d’aller contempler les œuvres à l’endroit même de leur conservation. Une photographie ne reflète pas toujours les dimensions et les rapports de façon réaliste. Or, ceci est très important dans de telles missions. Une autre limitation découle des différents espaces. Un poutrage en chêne dans le grenier du château, par exemple, n’a pas été facile à prendre en considération dans une des constructions. Mais en réalité, cela constitue un défi créatif complémentaire, bien entendu ! » (rires).

Advertising
 

Stefan et Françoise ont travaillé avec une équipe de huit collaborateurs, tous fleuristes belges diplômés issus de la région de Leeuw-Saint-Pierre où est implantée la somptueuse roseraie. « Je connais très bien toutes ces personnes et j’ai pleinement confiance en leurs compétences et leurs capacités ». La collaboration avec son épouse Françoise se déroule toujours de manière fluide et souple : « nous n’avons pas besoin de nous parler. Nous savons directement ce que l’autre ressent. Mais attention, ce n’est pas pour cela que nous avons toujours les mêmes idées. Bien au contraire. Cela donne toutefois à notre travail en réalité encore un niveau supérieur. Pour moi, Françoise est le complément parfait et indispensable ».

Mais Françoise pense-t-elle la même chose ? La championne belge de 1999 (son époux a été sacré champion de Belgique trois ans plus tard – ndr) dit en riant : « Dieu sait que nous avons des discussions ! Personnellement, j’aime travailler avec des matières non végétales. Stefan, par contre, en est adversaire, alors que moi, j’aimerais souvent bien aller encore un peu plus loin. Comme dans la pièce aux accents bleus (voir photo). Je n’ai pas peur de colorer les fleurs artificiellement parce que chaque élément fait partie d’un tout et l’encre bleue que j’ai utilisée ici sur les roses blanches permet à la composition de gagner en vigueur. Les discussions sont donc inévitables, mais cela ne fait que renforcer notre union et notre attention, tandis que nous sommes occupés avec notre chéri ».

Advertising
 

Le couple admire, satisfait, son chef-d’œuvre floral. « Ces missions où vous pouvez habiller tout un bâtiment de bas en haut sont toujours ce qu’il y a de plus chouette à faire. Lorsque vous travaillez avec des fleuristes collègues, vous devez toujours tenir compte des autres. Ici, Françoise et moi, nous avons pu totalement faire ce que nous voulions. Cela rend l’œuvre naturellement intéressante. Nous avons aussi reçu carte blanche des organisateurs ».
Récemment, le couple à l’origine de la roseraie, Marcel Vossen et Laurence Machiels, a publié l’ouvrage ‘100 rozen zonder zorgen’ (101 roses sans souci). Stefan a également utilisé un grand nombre de roses dans ses décorations. L’exposition des trésors dans les fleurs s’est déroulée du 27 juin au 6 juillet sur le domaine Coloma à Leeuw-Saint-Pierre.

Advertising
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *