Martine est une fleuriste indépendante

Il est temps d’apprendre à mieux connaître les fleuristes de [email protected] ! Avec la joyeuse Martine Meeuwssen, nous parlons de sa passion pour les fleurs. Dans le nouveau Fleur Cré[email protected] Printanier, elle parle de son travail floral en mettant en valeur des matériaux tels que l’argile, la laine et le fil métallique.

Qui est Martine Meeuwssen ?

🌺 Fleuriste indépendante mandatée par des magasins en Belgique tels que Bloemen Hilde Houtmeyers et Bloemen en planten Jorun Huybrechts. En tant qu’indépendante, elle est aussi régulièrement honorée de commandes pour des projets floraux plus importants et des festivités (notamment des mariages).

Advertising
 

🌺 Participe fréquemment à des concours destinés aux fleuristes professionnels, notamment à l’événement floral international Fleuramour. Au début de 2021, elle a remporté le concours de « La plus belle table de fête décorée — Noël 2020 », organisé par Floreview.

🌺 Se sent comme un poisson dans l’eau dans l’équipe de [email protected] depuis trois ans.

Advertising
 

🌺 Aime le printemps parce que tout dans la nature est encore si frais et frêle. Les tulipes et les renoncules sont ses fleurs de printemps préférées.

Suivez Martine sur Facebook.
Suivez Martine sur Instagram.

Advertising
 

Lisez l’interview sous les photos.

Créer, expérimenter et affiner

FLEUR : Bonjour Martine, félicitations pour vos magnifiques créations florales dans le nouveau [email protected] Où avez-vous appris à faire de si belles choses ? Avez-vous suivi une formation particulière ?

MARTINE : « (Rires) En réalité, je faisais des études d’aide-soignante pour m’occuper des personnes âgées. Une branche totalement différente ! À 25 ans, j’ai suivi un cours d’art floral pour amateurs. Et là, je me suis dit : ça, c’est quelque chose pour moi ! C’est ce que je veux faire. »

« Cela a été le coup d’envoi. Ensuite, j’ai appris par moi-même et j’ai commencé à travailler dans le magasin de fleurs Ambriosa de Tom De Houwer (artiste floral de renommée internationale, NDLR). J’ai travaillé dans l’atelier pendant 20 ans et j’ai beaucoup appris. Tom m’a donné la liberté d’expérimenter et de tester. J’ai ainsi pu me développer en tant que fleuriste et acquérir une meilleure compréhension des compositions. Je n’avais pas de formation professionnelle de fleuriste ».

FLEUR : Avez-vous hérité de votre amour des fleurs et de la nature ?

MARTINE : « Effectivement ! Mes parents avaient une ferme. J’étais donc souvent dehors. J’aimais les fleurs et tout ce qui pousse et se développe dans la nature. Je cueillais des fleurs sauvages et j’en faisais des bouquets ou je tissais quelque chose avec des herbes. Cet amour de la nature s’est manifesté dès le plus jeune âge. Ma mère aimait aussi les fleurs. On peut donc dire que c’est dans mes gènes (rires) »

FLEUR : Dans le spécial printemps de [email protected], vous ne mettez pas seulement en valeur les fleurs et les autres végétaux, mais aussi les matériaux tels que la laine, le fil métallique et l’argile. Qu’est-ce que ces matériaux ont de si agréable à travailler pour vous ?

MARTINE : « Quand on fait une composition florale, on peut se contenter de prendre un vase ou un pot. En travaillant avec d’autres matériaux, vous créez réellement quelque chose vous-même. Avec l’argile ou le fil métallique, vous pouvez adapter la forme comme vous le souhaitez afin d’obtenir un bel ensemble. Vous faites quelque chose d’unique ».

« Avec ce genre de travail floral, il y a aussi plus de réflexion. Vous devez, par exemple, trouver comment faire tenir l’argile à un certain matériau. C’est un défi, et c’est bien ».

Lisez la suite sous les photos.

FLEUR : Votre composition florale avec des orchidées tigrées et du carton ondulé retient particulièrement notre attention. D’où vous est venue l’idée d’utiliser ce matériau ?

MARTINE : « On m’avait donné des vases qui étaient emballés dans du carton ondulé. Et j’avais pour mission de faire quelque chose avec ça. Le matériau était si joliment façonné que j’ai voulu le travailler et lui donner une structure. J’ai ensuite ajouté des fleurs assorties à l’aspect du carton ondulé, afin que l’ensemble forme un tout cohérent. Grâce au coronavirus, j’ai moins de missions en ce moment, ce qui me laisse plus de temps pour expérimenter ».

Lisez la suite sous les photos.

FLEUR : Avez-vous des conseils à donner aux lecteurs qui veulent faire preuve de créativité avec des matériaux spéciaux ? Où puisez-vous votre inspiration ?

MARTINE : « Je puise mon inspiration partout dans la vie quotidienne. Pour les vases tulipes (Fleur Cré[email protected], Spécial Printemps 2021, rééd.), je voulais faire une boule. Je me suis dit : mais comment faire cela ? En entrant dans la cuisine, j’ai trouvé des bouteilles en plastique vides et je me suis dit que je pourrais faire une boule avec ça. Avec de la créativité, vous pouvez fabriquer de belles choses avec ce que vous trouvez dans la nature. Il suffit de penser à la taille des arbustes dans le jardin ».

« Un autre conseil que je voudrais absolument transmettre est qu’il faut expérimenter avant tout. Continuez à tester encore et encore et continuez à vous perfectionner. Et quand vous voyez que quelque chose réussit enfin, vous en tirez beaucoup de satisfaction. Créer et raffiner… Telle est ma devise ! »

FLEUR : Merci pour l’interview, Martine !

Vous cherchez des idées créatives pour le printemps et l’été ?

Martine Meeuwssen, fleuriste de [email protected], vous donne de nombreuses idées et conseils dans le nouveau Fleur Cré[email protected] Printanier. Commandez le vôtre ici & profitez d’une livraison gratuite !

Le nouveau Fleur Créatif@Home spécial printanier est là !
photo: Kurt Dekeyzer (Studio PSG)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *