Les jeunes fleuristes européens tirent la sonnette d’alarme

Les jeunes fleuristes sont de plus en plus frileux à l’idée d’ouvrir leur propre magasin. Tel est le message que l’on peut retenir de la conférence organisée ce samedi 16 septembre par la European Young Florist Conference à Saint-Trond. Dix jeunes fleuristes venus des quatre coins d’Europe ont discuté, en marge d’Eurofleurs, des problèmes et défis communs qui jonchent leur chemin. La conférence a été riche en enseignements pour les fleuristes expérimentés aussi. Nous vous présentons ci-après les principales conclusions.

 

  1. Besoin d’être mieux protégé

Sur les dix jeunes venus de Grande-Bretagne, Norvège, Pologne, Allemagne, Pays-Bas et Belgique, la moitié à peine a son propre magasin. Pour les autres, soit que l’entreprise est trop risquée ou que le moment est mal venu, soit qu’il est préférable de miser sur la vente en ligne ou nécessaire d’obtenir une aide. « Aujourd’hui, il ne suffit plus d’avoir reçu une formation florale. La concurrence vient de toutes parts : vente en ligne, commerce de gros, supermarchés, etc., et personne ne vous protège. Il n’est même plus nécessaire d’avoir un diplôme spécifique. Sans compter que certains de nos fournisseurs nous affaiblissent aussi en vendant eux-mêmes au grand public. Il devient très difficile de se distinguer » (Emma d’Écosse).

 

  1. Une meilleure concentration sur les finances

Encore un autre problème fréquemment entendu : « Il ne suffit plus d’être passionné par les fleurs et les belles créations. Aujourd’hui, le fleuriste doit aussi

... L'ACCÈS À LA TOTALITÉ DE L'ARTICLE EST PROTEGÉ
* J'ai un abonnement à Fleur Magazine et un compte à mon actif -> Identfiez-vous
* Je suis abonné au magazine, mais je n'ai pas de compte sur le site -> Créer un compte
* J'ai un abonnement et je n'arrive pas à me connecter -> Aidez-moi
ABONNEZ-VOUS !  (Accès instantané au site de fleurcreatif.fr)
* Fleur Magazine (11 éd. par an) 
* Fleur Magazine (11éd.) + Fleur Créatif (6éd.)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :